Histoire de la spiruline.

La spiruline existe telle quelle depuis plus de 3 milliards d'années. Ainsi nommée en raison de sa forme spiralée, elle appartient à la famille des cyanobactéries ou microalgues bleu-vert. Il existe près de 1 500 espèces d'algues bleues, et 36 espèces de spiruline sont comestibles.

Lorsque les Européens abordèrent en Amérique centrale, ils découvrirent que les Aztèques tiraient du grand lac Texcoco, une sorte de « boue » bleue à haute valeur nutritive, le tecuitlatl ou spiruline. En Afrique, certaines peuplades du Sahara récoltent depuis très longtemps, dans le lac Tchad, une substance semblable, le dihé, qui est notamment consommée par les femmes enceintes et durant les périodes de pénurie alimentaire. En raison de sa richesse nutritive et du fait qu'elle peut être produite localement, la spiruline est intéressante pour les pays où la malnutrition sévit.

Composition nutritionnelle.

La spiruline, faible en calories, contient une mine de nutriments dans un très petit volume. En voici les principaux. Sa teneur peut cependant varier selon son origine géographique, mais aussi selon les procédés de culture, de séchage et de broyage.

La spiruline contient de 55% à 70% de protéines d'excellente qualité (proportion des acides aminés et digestibilité optimales), soit de 2,5 g à 3,5 g de protéines par 5 g de poudre.

La spiruline est une source exceptionnelle de caroténoïdes variés bêta-carotène principalement, mais aussi cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine, etc.), soit autour de 22 mg/5 g. Elle fournit notamment une quantité astronomique de bêta-carotène, soit de 12000UI à 2500UI par 5 g de poudre.

Elle constitue une excellente source de fer, soit de 3 mg à 8mg par 5 g.

Elle contient une quantité appréciable d'acide gamma-linolénique (de 40 mg à 50 mg/5 g), un acide gras insaturé de la famille des oméga-61.

De plus, la spiruline est riche en phycocyanine, le seul pigment bleu naturel pouvant servir de colorant alimentaire et auquel on attribue une activité antioxydante importante. Elle contient également de la chlorophylle et de petites quantités de plusieurs minéraux.

Voilà pourquoi on parle souvent de cette algue comme d’un « superaliment ».

Composition approximative (source: Jean-Paul JOURDAN «Cultivez votre spiruline»)

Vitamines: (mg/kg)

    Béta-carotène:   1400            E (Tocophérol):           100            B1 (Thiamine):                  35

    B2 (Riboflavine):    40            B3 ou PP (Niacine):    140            B5 (Ac. panthothénique):    1

    B8 (Biotine):        0,05            B12 (Cobalamine):      3,2            K (Phylloquinone):             20

    Inositol:                640

Acides aminés: (g/kg)

    Alamine:                47            Arginine:                        43            Acide aspartique:              61

    Cystine:                   6            Acide glutamique:          91            Glycine:                            32

    Histidine:                10            Isoleucine:                    35            Leucine:                            54

    Lysine:                    29            Méthionine:                  14            Phénylalanine:                  28

    Proline:                   27            Sérine:                          32            Thréonine:                        32

    Tryptophane:            9            Tyrosine:                       30            Valine:                              40

Pigments: (g/kg)

    Phycocyanine:      150            Chlorophylle A:             11            Caroténoïde                    3,7

                                                                                                        (dont Béta-carotène):      1,4

Acides gras essentiels: (g/kg)

    Acide linoléique:       8            Acide gamma-linolénique (AGL ou GLA):                            10

Enzyme:

    Superoxyde-dismutase:  1,5 millions d’unités / kg

Minéraux: (mg/k)

    Chrome:                3                Calcium:                 10000            Cuivre:                            12

    Fer:                  1800                Magnésium:             4000            Manganèse:                    50

    Phosphore:      8000                Potassium:             14000            Sodium:                       9000

    Zinc:                    30

Envie d’en savoir plus sur la spiruline ?


  1. -un reportage de TF1 du 24 janvier 2016

   http://lci.tf1.fr/videos/2015/zoom-sur-la-cote-bleue-la-spiruline-une-algue-magique-8709433.html

  1. -un reportage de ARTE. Il date de 2005, mais il est encore d’actualité:

   http://www.dailymotion.com/video/x6e0w_la-spiruline-arte-mai-2005_news

  1. -un article de TV Santé

  TV_Sante_Spiruline.jpg

  1. -un reportage de Carnet de Santé (La Cinq)

  https://www.youtube.com/watch?v=yJnSh3rD6LU

  1. -La spiruline, un super aliment. Conférence du Dr Jean Dupire

  https://www.youtube.com/watch?v=edgK3dgzLsE

- Présentation de la spiruline dans l'émission "Comment ça va bien" ?

  https://www.youtube.com/watch?v=GxH5o1ta-DI

Afrique et malnutrition.

Comme la spiruline est une mine de nutriments et qu’elle peut être produite localement, elle est intéressante pour les pays où la malnutrition sévit. De plus, sa culture qui nécessite très peu d’eau et une température élevée est parfaitement adaptée aux conditions sub-sahéliennes. Elle peut être consommée fraiche (rapidement) ou séchée. Le séchage ne nécessite pas de moyens techniques compliqués.

                                                                                                                    Consommation en eau par kilogramme de protéine  

Pourcentage (%) en teneur en protéine                                                  (parfaitement adaptée à l’Afrique et ses sècheresses)

Comparaison par rapport à d’autres aliments (3 cuillères à café =)

Conditionnement de la spiruline

Idéalement la spiruline devrait être consommée immédiatement après extraction de l’eau. Mais sa conservation sous cette forme est extrêmement courte.

Les deux formes de conditionnement les plus répandues sont les gélules et les paillettes.

Le seul avantage des gélules est de masquer le goût (d’algues), mais la lyophilisation à très haute température réduit (voire détruit) bon nombre des composantes citées précédemment. De plus elle demande une haute technicité difficile à mettre en place en Afrique.

La transformation en paillette préserve correctement les caractéristiques de la spiruline. De plus elle résulte d’une succession de gestes et de techniques simple parfaitement adaptés à une ferme artisanale. Une fois extraite de l’eau, la spiruline est pressée pour en extraire un maximum d’eau. Il en résulte une pâte que l’on fait passer à travers un tamis pour en faire de très fins «spaghettis». Ces derniers peuvent alors être séchés rapidement au soleil ou dans un four solaire. En résulte la spiruline sous forme de paillettes.

ACCUEIL    L’ASSOCIATION    LE PROJET    SPIRULINE    LE NIGER    TEMOIGNAGES    NOS PARTENAIRES    ALBUMS        AGENDA      LIENS

Mama Spirulina